LES EMPREINTES DIGITALES

Les empreintes digitales ou dactylogramme :


   La surface de notre peau n’est pas lisse, elle est formée de replis minuscules recouvrant des glandes qui produisent de la sueur. Cette sueur contient des sels, des graisses, des acides aminés et de l’eau. En utilisant des poudres adaptées (poudre noire de carbone, talc, poudre à maquillage, amidon alimentaire, …), ces poudres adhéreront à toutes les surfaces. Les creux de notre main (qui permettent également de tenir des objets) forment les empreintes digitales, chaque empreinte étant propre à un individu. On distingue trois grands types d'empreintes (les doigts d'une seule mains peuvent comporter plusieurs types d'empreintes) : 

-les verticilles (1)

-les boucles (2)

-et les arcs (3)

empreintes.jpg

Mais ces trois grandes familles ne suffisent pas pour déterminer si une empreinte appartient ou non à un des suspects. Ce sont les minuties qui permettent d'affirmer clairement que deux empreintes sont identiques. Parmi ces minuties il y a par exemple les lacs, les biffurcations (simples ou multiples), les ponts ou encore les crochets. En France, la loi exige une correspondance de 12 minuties pour authentifier l'empreinte d'un suspect. C'est une technique particulièrement fiable dans la mesure où on estime que la probabilité que deux personnes est la même empreinte digitale est de 1 sur 1014

Exemples de minuties: 

80px-fingerprint7.jpg

                                                                                                             Lac

80px-fingerprint9.jpg

                                                                                                           Crochet

80px-fingerprint10.jpg

                                                                                                            Pont

fingerprints2.jpg                                                                                          Biffurcation (simple ou multiple)

Voici un exemple de méthode couramment utilisé par la police pour le relevé d'empreinte:

Ninhydrine, aussi appelée nihydrine, de formule brute C9H6O4 est un composé aromatique, utilisé comme révélateur d'acides aminés. Elle est utile dans la révélation d'empreintes digitales latentes (non visibles à l'œil nu.). De fait, la ninhydrine est ici utilisée car elle possède la propriété intéressante de réagir avec les acides aminés.
Au contact des acides aminés, ces derniers sont colorés en pourpre de Ruhemann, coloration caractéristique de cette réaction de couleur bleu-violet. Ces acides aminés sont présents sur la peau, plus particulièrement dans la sueur: c'est l'urée, un des composants de la sueur, de formule brute CO (NH2)2; Lors de l'appui du doigt sur une surface, les acides aminés présents sur les parties "bombées" des empreintes s'y déposent avec la sueur. En appliquant de la ninhydrine sur la surface, ces acides aminés réagissent, et deviennent visibles.

La réaction de la ninhydrine et de l'acide aminé entraine une décarboxylation*, c'est à dire qu'une molécule -CO2 est éliminée. S'en suit une hydrolyse* d'imine: c'est la décomposition de l'imine, un composé organique caractérisé par la double liaison C=N.
Lorsque deux nouvelle molécules ainsi formées réagissent entre elles et s'associent, on obtient un pigment violet caractéristique: le pourpre de Ruhemann.

*Décarboxylation: La décarboxylation est une réaction chimique au cours de laquelle une molécule de gaz carbonique (CO2) est éliminée (généralement par chauffage) d'une molécule organique portant un groupement carboxyle
*Hydrolyse: L'hydrolyse d'une substance est sa décomposition par l'eau grâce aux ions H3O+ et HO- provenant de la dissociation de l'eau

Expérience:
But: Révéler une empreinte digitale à l'aide de ninhydrine:

Matériel:


* Ninhydrine
* Acide acétique cristallisant
* Ethanol
* Heptane qui se trouve dans certains magasin de bricolage ou industrie.
* Récipient
* Eprouvette graduée
* Balance
* Verre de montre
* Papier filtre ou feuille blanche
* Sèche - cheveux
* Vaporisateur

Mode opératoire :

Préparation de la solution mère :

* Peser 1 g de ninhydrine
* Mesurer 2 ml d’acide acétique cristallisant
* Mesurer 4 ml d’éthanol
* Mélanger la ninhydrine, l’acide acétique cristallisant et l’éthanol dans un récipient

Préparation de la solution de travail :

* Prendre les 6 ml de la solution mère
* Y ajouter 1,8 ml d’éthanol et 40 ml d’heptane

Réalisation de l’expérience :

* Prendre un papier filtre ou une feuille blanche et y déposer ses empreintes digitales
* Verser la solution de travail dans un vaporisateur
* Asperger abondamment le papier filtre pour qu’il soit bien humide
* Prendre le sèche-cheveux pour sécher le papier filtre et ainsi révéler les empreintes digitales

-> Ne possédant pas de ninhydrine dans notre établissement, nous nous sommes contentéés de réaliser une révélation puis un relevé d'empreinte avec de la poudre de graphite, faisant office de poudre noire, et un morceau de rouleau adhésif.

5 votes. Moyenne 2.40 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site